• Brève histoire du télégraphe électrique

    Un historien décrit les conséquences économiques, sociales et politiques d'une innovation technique : le télégraphe électrique.

    Les dates:

    1837 : L’américain Samuel Morse invente un télégraphe électrique simple : des piles, un interrupteur, un électro-aimant et des fils suffisent. Il conçoit également un code très simple basé sur des combinaisons de signaux courts et longs. Huit années plus tard, la première ligne télégraphique française fonctionne entre Paris et Rouen. Le développement du réseau national se fera grâce à des fonds privés.

    1869 : la France pose son premier câble sous-marin entre la station de Déolen, près de Brest, et Saint-Pierre et Miquelon.

    L’établissement de la première liaison transatlantique fut une épopée qui retint l’attention du public, comme le sera, dans les années 1920, celle de la première traversée par avion.

    De nombreux appareils sont inventés, tel le siphon recorder conçu par Lord Kelvin qui enregistre les signaux extrêmement faibles.

    En 1865, naquit l’Union Télégraphique Internationale (UTI) qui contribua à la création d’un véritable réseau mondial. Première née des grandes institutions internationales permanentes contemporaines, elle est aujourd’hui l’Union Internationale des Télécommunications.

    C’est le télégraphe qui a, pour la première fois, réduit sensiblement les distances et le temps entre les hommes. A partir de 1850, c’est grâce à lui que la grande presse se développe et que les agences de presse (Associated Press, Havas, Reuters...) apparaissent.

    En France, le réseau du télégraphe fut le premier à offrir un véritable service public, notion qui s’est imposée vers 1860. C’est aussi l’époque où apparaissent les premiers services : distribution de nuit, réponse payée, liste de diffusion, accusé de réception...

    Après 1870, on réalise des liaisons full-duplex, puis multiplex dans le souci constant de mieux rentabiliser les lignes et de mieux répondre au trafic croissant.

    Vers 1920, les téléimprimeurs se perfectionnent et, surtout, la commutation télégraphique est introduite. Plus difficile à établir que pour le téléphone : il faut en effet que les signaux des terminaux restent bien synchrones. Prodige de l’électromécanique !

    Enfin, vers 1950, les téléimprimeurs modernes sont reliés par le réseau Télex, encore partiellement en usage aujourd’hui ; contrairement aux télécopies, les documents Télex ont valeur de preuve devant la loi.

    Vers 1960 seulement, le réseau télégraphique sous-marin cède définitivement la place au réseau téléphonique international, après avoir été pendant un siècle le seul réseau de dimension mondiale.

    Aujourd’hui beaucoup se souviennent encore des télégrammes sur papier bleu qui annonçaient les bonnes et, parfois, les mauvaises nouvelles.

     


  • Commentaires

    1
    Bodénès
    Vendredi 15 Juin 2012 à 21:34
    telegraphe électrique, 25 mai 2010
    Bonjour Petite erreur le 1er câble transatlantique est parti du Minou en Plouzané en 1869 à destination de Saint Pierre mais aussi des Etats Unis; le 2e est parti de Déolen (Locmaria-Plouzané) en 1879 ainsi que le 3e en 1898
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :